Ajouter aux favoris

Psssttt… Savez-vous que certains des plus beaux villages du Puy-de-Dôme et d’Auvergne se trouvent en Terra Volcana ?
Si ce ne sont pas les plus connus, ils ont assurément des caractères et des identités uniques qui sauront vous passionner de ruelle en ruelle, de moulin en moulin ou de fontaine en fontaine.

Cerise sur le gâteau : nos visites insolites permettent, jusqu’en octobre, d’explorer trois de ces villages en compagnie d’hôtes étranges et facétieux… Suivez le guide à travers les couloirs du temps !

Maringues, la cité des tanneurs en Auvergne

Au nord-est de Terra Volcana, un village bien particulier s’étend au bord de la Morge, à quelques kilomètres de la grande rivière Allier : Maringues.
Cette situation idéale a permis au village de se développer économiquement dès le Moyen-Âge. Tant et si bien qu’au XVIème siècle, le village était la 2ème place commerciale d’Auvergne et l’un de ses ports les plus importants.
Ce fut l’apogée des tanneries de Maringues, et ce jusqu’au début du XXème siècle.
En 1860, une soixantaine de tanneries étaient encore en activité et, de nos jours, une balade dans son centre historique permet la découverte de ce patrimoine, le long de la Morge.

1ère étape depuis le Pont des Fainéants, sur lequel trône une sculpture de tanneur en action réalisée en pierre volcanique. On l’appelait ainsi car les ouvriers au chômage avaient coutume de s’y réunir en attendant que des « patrons », en recherche de main d’œuvre, viennent les débaucher.
D’ici, on a une vue imprenable sur la Grande Tannerie, sans doute l’édifice le plus emblématique de Maringues. Si on ne peut pas le visiter, il est possible de le longer en bord de rivière pour une jolie promenade de tannerie en tannerie.
D’autres raisons d’apprécier une balade à Maringues sont à retrouver dans le parcours audioguidé et dans les visites théâtralisées de l’Office de Tourisme : un pur bonheur pour explorer l’histoire de la cité autrement !

Les astuces de l’Office de Tourisme

  • Profitez de votre passage à Maringues pour tester le restaurant du Clos Fleuri et leurs chambres d’hôtes. Leur jardin est idéal pour un été au vert !
  • Le lundi matin l’un des marchés les plus typiques d’Auvergne a lieu à Maringues. Vous y verrez notamment sa halle aux volailles, tradition héritée du passé florissant du village. C’est aussi l’occasion de goûter le Maringuois ! Ce fromage au lait cru de vache et à l’ail d’Auvergne, vous ne le trouverez qu’ici !
Maringuois de la Ferme de Patricia Ribier à Luzillat
Le Maringuois, un fromage délicieux à l’ail d’Auvergne

Sayat, de moulin en moulin

Pas de doute, le paisible village de Sayat est l’une des pépites méconnues du Puy-de-Dôme !
Pour s’en convaincre, il suffit d’explorer les bords du ruisseau du Bédat, en plein centre du village, la sculpture « Ondoyer » du tailleur de pierre volvicois Thierry Courtadon et les différents moulins qui s’offrent à nos yeux.

Moulin à Huile de Sayat

Ici, 17 moulins étaient encore en activité dans les années 1960, depuis lors progressivement concurrencés par l’industrie. Si beaucoup se cherchent une nouvelle vie, d’autres ont été rénovés et racontent l’histoire de ce village charmant, situé sur la Faille de Limagne.

C’est ainsi que le Moulin à huile du village, fermé en 1961 et laissé partiellement à l’abandon, a été restauré par les membres courageux de l’Association « Le Grand Vert » entre 1993 et 1999.
Depuis, le Moulin vous ouvre ses portes. Vous pouvez même y amener vos cerneaux de noix pour fabriquer votre huile maison !

Le Moulin à farine, pour sa part, est devenu lieu d’exposition, de concerts et d’événements divers.

Le p’tit plus :

Des circuits existent pour découvrir le village et vous pouvez emprunter l’un des deux sentiers de randonnée qui permettent une exploration des alentours de cette cité ô combien attachante !

Aigueperse, pralines et douceur de vivre

Retour en plaine de Limagne avec une incursion dans l’ancienne ville-forte d’Aigueperse, une cité à la riche histoire.

La cité d’Aigueperse a été bâtie au XIXème siècle du nom d’Aquae Sparsae, littéralement « eau qui sourd de tous côtés ».
Carrefour stratégique important et très fréquenté, le village a connu un essor important au XIVème siècle autour de son emblématique Grande Rue et de sa collégiale Notre-Dame. De dimensions impressionnantes, cette dernière date du XIIIème siècle et est l’une des premières églises gothiques de la région.

De nos jours, Aigueperse est riche de nombreux producteurs et d’une pépite gourmande bien particulière : sa praline !
Sa recette est inchangée depuis 1850 et fut produite par de nombreux confiseurs jusqu’à il y a peu. Aujourd’hui, un seul irréductible continue à perpétuer cette véritable Madeleine de Proust pour tout auvergnat loin de ses racines !
Rendez-vous donc à la Maison Vernet pour apprécier ces plaisirs d’enfants à leur juste valeur. Profitez également des délicieux massepains préparés ici depuis presque toujours !

Pralines Massepains de la Maison Vernet à Aigueperse

Le p’tit plus :

Profitez tout l’été 2022 du marché estival d’Aigueperse les vendredis soirs de 17h à 20h !

Artonne, belvédère sur les volcans et la Limagne

L’un des plus plus anciens villages d’Auvergne s’affiche au nord-ouest de Terra Volcana, à proximité des Combrailles : Artonne, labellisé « Petite cité de caractère » !

Avec de faux airs méridionaux, ce « village balcon » se paye le luxe de combiner une vraie douceur de vivre, un patrimoine riche de pas moins de 16 fontaines, qui ont même droit à leur circuit, d’une collégiale romane et d’espaces naturels remarquables !

La balade commence aux abords du village au Moulin Fradet, l’un des nombreux moulins construits en bord de Morge. Ce dernier héberge maintenant les Ateliers d’art de Nicole Guillien, aquarelliste et émailleuse sur lave de talent. Et si vous en profitiez pour réaliser une initiation à l’émaillage sur lave dans ce cadre enchanteur ?

Atelier émaillage sur lave de Nicole Guillien à Artonne
Atelier d’émaillage sur lave

Puis, départ pour le centre du village, ses murs en pierres sèches et ses ruelles tortueuses et ascension jusqu’au Coteau du Puy Saint-Jean.
Ici, des vues vertigineuses sur la Chaîne des Puys se doublent d’une découverte du patrimoine naturel et vernaculaire de la cité. Là une mare, ici des arbres fruitiers ou encore des haies… Le Conservatoire des Espaces Naturels prend soin de cet espace exceptionnel qui explique à lui seul combien la situation d’Artonne a pu attirer les hommes dès l’époque Gallo-Romaine.

Artonne
Vue sur la Limagne

Le p’tit plus :

Pour tout savoir d’Artonne, suivez les pas d’Étiennette, la bonne du curé, lors de la visite théâtralisée de l’Office de Tourisme pendant l’été 2022 !

Randan, gourmandises et Domaine royal

Changement de décor à Randan, entre Riom et Vichy, avec un village au charme discret au cœur duquel trône un monument exceptionnel : le Domaine royal de Randan.
Réhabilité et considérablement agrandi par la Famille d’Orléans entre 1821 et 1825, sur l’emplacement d’un modeste château existant depuis le XIIème siècle, le Domaine royal de Randan est l’héritier d’une longue et tragique histoire.

Une centaine d’années après, en 1825, un mystérieux incendie donna au site la silhouette qu’il a aujourd’hui. Fort heureusement, une large partie de ses collections furent sauvées des flammes.

Il faut déambuler dans sa monumentale aile des cuisines et oser pénétrer sur la pointe des pieds dans son Musée de la Chasse !
Une collection de 450 animaux naturalisés de main de maître vous attend ici. Ce sont les fruits des expéditions du fantasque Prince Ferdinand d’Orléans au début du XXème siècle.
Mis en scène comme ils l’étaient du temps de la splendeur du site, ces animaux racontent une époque et ses mœurs bien particulières… Et ce musée singulier donne en plus à voir des espèces en voie d’extinction.

Musée de la chasse du Domaine royal de Randan

Au-delà du Domaine royal de Randan, la Princesse Adelaïde d’Orléans a laissé ses traces dans le village. Il faut savoir les trouver, de bâtiment en bâtiment. C’est tout l’objectif de la visite théâtralisée de l’Office de Tourisme de juillet à octobre !

Et puis on vous souffle au passage un secret d’initié : après une visite du village et du Domaine royal, arrêtez-vous à la Boulangerie-Pâtisserie Tupone ! On dit que c’est une des meilleures de la région et ce n’est pas l’auteur de ces lignes qui démentira…
Peut-être aurez-vous la chance de vous faire conter l’histoire singulière de la Praline de Randan !