Pierre de Dime

Pierre de Dime

La Municipalité du Docteur GUALINO, la mettra à son emplacement actuel, place de l’Orme, première vraie place de village de Châtel-Guyon au XVIIème siècle.

Description

La dîme est un impôt en nature, la dixième partie de la récolte. Elle est due au Clergé afin de subvenir à ses besoins et se répartit ainsi :
1/3 pour l’entretien de l’Église
1/3 pour le desservant de la paroisse
1/3 pour les pauvres
Empruntée aux coutumes bibliques, elle devient obligatoire dès le VIIIème siècle, généralisée sous Charlemagne. Elle est souvent perçue par les monastères, mais aussi par les laïques (suite usurpation ou inféodation).
Cet impôt disparaît à la Révolution.
La présente pierre est un étalon qui servait à vérifier la capacité des appareils de mesures, variable d’une paroisse à l’autre. Elle comporte cinq empruntes dont les capacités sont d’environ : 0,75 litre – 1,75 litre – 2,30 litres – 17,50 litres – 56,75 litres ; le système métrique n’apparaissant qu’après la Révolution.
Rare sont les pierres de Dîme parvenues jusqu’à nous. Celle de Châtel-Guyon semble dater du XVème siècle. Une autre existe au lieu dit de Chirat sur la commune de Teilhède. La pierre de Dîme de Châtel-Guyon a souvent été déplacée au cours des âges. Fin XIXème siècle – début XXème, on la trouve à l’angle droit de l’Église Ste Anne, côté Rue de l’Ormeau.
On la retrouve dans le jardin du Docteur Aine, rue d’Angleterre. Quelques années plus tard, à la demande de la Mairie, elle sera rendue et mise dans le parc des tennis, avenue Général De Gaulle où elle servira de jardinière, badigeonnée en blanc.
Elle a été restaurée avec soin par l’entreprise Courtadon de Tourtoule sur la commune de Volvic.

  • Type : site et monument historiques
  • Altitude : 448 m

Labels

  • Patrimoine historique

Langues parlées

Tarifs

Accès libre.

Ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Ouvert toute l'année : oui