Source du Goulet

Source du Goulet

Source

La Source de Goulet alimente en eau potable un grand nombre d'habitants du Puy de Dôme.

Description

La fabuleuse histoire de l'eau de Volvic
Aujourd'hui, le nom de Volvic a une renommée internationale grâce à son eau minérale au même titre que Vittel et Evian. Il n'en fut pas toujours ainsi.

Avant la découverte et l'exploitation de la Source du Goulet, les habitants de Volvic et des hameaux s'approvisionnaient en eau potable auprès des fontaines alimentées par différentes sources. La principale était la source Saint-Priest. Captée en 1467, elle est située dans le bourg, place de la Grande Fontaine. Les religieux jouèrent un rôle important dans l'implantation de ces fontaines. En 1883, on peut constater une multiplication de fontaines et de lavoirs ; mais tous les quartiers de Volvic sont desservis ; mais le problème de l'eau n'est pas pour autant réglé : l'eau manquait très souvent à l'arrière saison ; de plus, cette eau s'avérait être de mauvaise qualité et de nombreuses maladies sévissaient chez les volvicois.
Pendant cette période, des travaux importants de captage permettent d'accroître les débits - la recherche d'une eau potable, plus abondante et plus pure se pose avec plus d'acuité aux volvicois. Grâce à la perspicacité, l'ingéniosité et à la persévérance de quelques volvicois, l'histoire de l'eau de Volvic va pouvoir commencer.

Le pionnier de cette belle histoire est M. Legay-Chevalier, entrepreneur, sculpteur et carrier volvicois qui découvrit le premier ce trésor, au lieu-dit la Vallée du Goulet.
Malgré des efforts sans cesse renouvelés et les nombreuses difficultés tant techniques que financières, cet entrepreneur ne put réaliser son fabuleux projet, sa mort en 1915 laissait en suspens l'idée généreuse d'adduction en eau potable pour la commune et l'installation d'un éclairage public.

Quelques années plus tard, dans les années 20, le docteur Moity, Maire de Volvic et entrepreneur dût faire face à une épidémie de poliomyélite. Il reprit les éudes de Legay-Chevalier en 1922. De1925 à fin avril 1926 : des recherches furent entreprises, la découverte fût exceptionnelle, débit important et toujours constant même en période de sécheresse. Des travaux de forage, d'aménagement et de distribution furent achevées. En 1929, les villes de Volvic, Riom et Châtel furent alimentées.
Le 21 octobre 1933 fut signé une convention pour une distribution progressive de l'eau du Goulet à 30 communes de la plaine de la Limagne soit plus de 40 kms du point de canalisation. Depuis 1950, tous les captages furent repris. En 1979, création du SMUERR : son but est la protection des gisements existants et la recherche de nouvelles ressources.
La qualité de l'eau du Goulet, notamment sa pureté décida le docteur Moity au nom de la commune d'effectuer une mise en bouteille pour la commercialiser.

En 1955, renaissance : l'embouteillage fut repris par la société Sellier Leblanc en 1956, l'entreprise prend le nom de la Société Fermière des Eaux de Volvic. Malgré une modernisation importante et une campagne publicitaire à grande échelle, la vente de bouteilles de l'eau du Goulet ne fait pas recette (200 000 bouteilles d'eau). Une usine fut édifiée sur les terrains proches du captage - l'eau de Volvic mise ainsi en bouteille ne pouvait prétendre au statut d'eau de table. Mise en concurrence sur le marché avec les grandes marques existantes au titre d'eau minérale naturelle.

(D'après l'exposition "De l'eau et des hommes" - octobre 1995)

Aujourd'hui, l'eau mise en bouteille est captée depuis la Source Clairvic toute proche de la Source du Goulet.

Catégories

  • Source

Langues parlées