Ajouter aux favoris

Artisanat d’hier et d’aujourd’hui

Et vous découvrirez de belles valeurs de partage et de transmission autour de savoir-faire venus tout droit d’un territoire riche. Lave émaillée, céramique, verrerie ou bien sculpture témoignent de traditions authentiques et bien ancrées. Au passage, levez le voile sur des pièces uniques et de grande qualité. 

Terra Volcana, c’est aussi un patrimoine artisanal riche. De Riom à Maringues en passant par Charbonnières-les-Varennes, de moulins en tanneries, vous êtes ainsi invités à voyager dans une terre que l’homme a, de tous temps, voulu apprivoiser … avec réussite !

 

Artisanat sculpture Frédérique Lacroix-Damas

ces artistes qui subliment la pierre de lave

Comme son nom l’indique, Terra Volcana est une terre de lave, façonnée par les volcans. Sa richesse minérale est exceptionnelle, et de nombreux artistes ont fait de la pierre de lave leur matériau de prédilection.

Dans son atelier, l’artiste sculpteur Thierry Courtadon a placé la pierre de Volvic au cœur de son métier, comme son père, son grand-père et son arrière-grand-père avant lui. Ici, la passion et le savoir-faire se transmettent de génération en génération. Réputé pour transformer la pierre en dentelle, Thierry Courtadon puise dans la matière pour produire des sculptures monumentales livrées partout dans le monde et des objets de décoration … Il s’est aussi lancé dans les arts de la table et fournit certains restaurateurs renommés en France et dans le monde entier.

À l’instar de son exposition Conjuguer la nature, les œuvres de Thierry Courtadon puisent leur inspiration dans les paysages auvergnats. Admirez-les le temps d’une randonnée sur les cinq communes du territoire de Volvic, sur lesquelles elles sont dispersées. Elles vous invitent à « chuchoter », « ondoyer » ou encore « suspendre ».

 

À Artonne, Nicole Guillien vous invite dans son atelier d’artiste installé au Moulin Fradet, construit sur les bords de Morge depuis le XVIème siècle. Une visite ici est un ticket d’entrée vers un univers artistique partagé entre l’émaillage sur lave et l’aquarelle. 

La technique de l’émaillage sur lave est apparue au début du XIXème siècle et consiste à faire adhérer de l’émail sur de la pierre de lave. Le processus est long et minutieux : avant d’être émaillées, les pierres sont chauffées deux fois dans un four qui monte à une température de 960 degrés. La couleur est ensuite apportée lors de l’émaillage, puis la pierre repasse en cuisson une troisième fois. Grâce à sa grande résistance, la pierre de lave, tout droit issue des volcans d’Auvergne, est le matériau idéal pour réaliser cette technique !

De l’art de Nicole Guillien naissent tables d’orientation, objets de décoration, plaques personnalisées, mobilier de jardin, bijoux … Chacune de ces oeuvres vous éblouira par sa finesse et ses couleurs éclatantes. Le Moulin Fradet organise aussi de nombreuses expositions temporaires toute l’année. Un atelier au Moulin Fradet est l’occasion de s’essayer à cette technique artistique et artisanale des plus apaisantes … dans un cadre enchanteur.

Rendez-vous sur son site internet pour découvrir les dates et horaires des ateliers.  

Artisanat Lave émaillée avec M.A. Delaire à Ennezat

 

À la découverte des couteliers de terra volcana

Du choix des matériaux jusqu’au montage et à l’affûtage des couteaux, la maîtrise et le savoir-faire des couteliers sont exceptionnels en Terra Volcana et n’ont rien à envier à ceux de nos voisins de Thiers. 

L’atelier Sauvagnat, à Maringues, vous ouvre ses portes pour découvrir l’art de la coutellerie. Ici, au cœur de la Limagne, est né le Maringuot. Entièrement fabriqué à la main, ce couteau a été pensé pour être utilisable par de nombreux corps de métiers : vignerons, artisans du bois et du cuir, artisans du bâtiment, jardiniers … Dans cet atelier, pas de visites guidées, mais vous êtes libres d’admirer le minutieux travail de ses artisans, à heure fixe le matin et sur rendez-vous l’après-midi.

 

Du côté de Châtel-Guyon, c’est la coutellerie Lug qui crée, conceptualise et produit des couteaux aussi qualitatifs qu’originaux. 

Le saviez-vous ? Lug n’est autre que le dieu des arts, de l’artisanat et de l’innovation chez les gaulois celtes !

Pénétrez dans ce fascinant magasin-atelier à l’atmosphère particulière, et choisissez votre couteau parmi les collections Lug. Tout au long de votre visite, qui est gratuite, découvrez l’histoire du couteau à travers les siècles … Vous serez rapidement incollables !

au CŒUR des galeries d’art

À Riom, la sculptrice Catherine Merle vous accueille dans sa Galerie Terre d’Orange. Dans ce lieu dédié à l’art, vous découvrirez son univers : sculptures en grès, pièces éclairées, fontaines d’intérieur, créations murales, ou encore objets de décoration. 

Catherine Merle propose également des expositions temporaires d’artistes extérieurs aux côtés de ses œuvres.

Au sein de la Galerie Terre d’Orange, vous avez la possibilité de vous former au façonnage de l’argile lors de stages proposés pour les adultes et les enfants à partir de 8 ans. Les dates et horaires des cours sont à déterminer selon la disponibilité de chacun.

 

Autre vitrine du savoir-faire riomois : l’association Reflet d’ateliers, qui propose les œuvres d’une dizaine d’artistes locaux. Céramiques, émaux sur lave, gravures, luminaires, bijoux, confections textiles … Julia Naud, Delphine Raiffé, Iseult Brisson et Laurence Castanié sont les quatre artisans d’art qui exposent et vendent leurs créations de manière permanente. Les artistes renouvellent également la boutique tous les trois mois. Ainsi, à tour de rôle, sept autres artisans peuvent faire découvrir leurs productions durant des expositions temporaires. 

N’attendez plus ! Allez faire un tour dans cette galerie associative pour découvrir la variété des œuvres qui y sont exposées. 

une multiplicité de savoir-faire en terra volcana

À l’image du territoire Terra Volcana, l’artiste Nina Seita possède de multiples facettes. À la fois sculptrice, céramiste et plasticienne, celle qui a tenu une galerie d’art à Shanghai vous invite aujourd’hui dans son atelier riomois, où ses œuvres sont exposées.  

Sa spécialité ? La sculpture et la modélisation de corps féminins. Pour cela, Nina utilise de nombreux matériaux : céramique, terre, bronze … Elle affectionne particulièrement le raku, technique d’émaillage qui provient tout droit du Japon et de sa célèbre cérémonie du thé. Cette méthode de cuisson repose sur un choc thermique. En effet, les pièces sont sorties d’un four avoisinant les 1000 degrés, puis se craquèlent en refroidissant. Le résultat : des œuvres uniques, variant à l’infini !

Dans son atelier, Nina Seita propose des cours pour adultes et enfants. Venez apprendre l’art du modelage, du travail de la terre, de la peinture, de la gestuelle … Des accompagnements individualisés sont également possibles. Renseignements et inscriptions sur le site ou par téléphone 06.19.24.11.43. 

 

À Chambaron-sur-Morge, la sculpture n’a également aucun secret pour Frédérique Lacroix-Damas. Cette artiste a fait du raku sa spécialité, et laisse exprimer sa créativité à travers ses sculptures de silhouettes féminines et masculines. De la terre, elle crée des Mères éternelles aux courbes gracieuses, des Élégantes à la longue silhouette, des Plongeons tourbillonnants ou encore des représentations de la Naissance du monde … N’hésitez pas à venir les admirer dans son atelier ou lors d’expositions. 

Entrez dans son univers lors de stages de trois jours durant lesquels vous façonnerez vous-même votre sculpture et apprendrez à modeler la terre ainsi qu’à l’émailler. Contactez l’artiste par mail lacroixdamas@sfr.fr ou par téléphone 06.87.17.58.79. 

 

À Riom, Nicolas Deverchy vous donne rendez-vous dans un lieu bien différent mais tout aussi fascinant : la Verrerie du Marais. Depuis 2006, cette verrerie créée par Albert et Gérard Pradelli en 1980 a été reprise par le souffleur de verre, qui confectionne ses œuvres bien souvent sous les yeux des visiteurs. 

À l’aide de différentes techniques, Nicolas Deverchy crée des verres, des perles, des vases, ou encore des boules de Noël, à partir de fines couches de verre auxquelles il ajoute des irisations de couleurs. Un travail minutieux et époustouflant, preuve d’un véritable savoir-faire artisanal. 

plongez-vous dans l’artisanat d’hier

Surtout connue pour être la capitale de l’Auvergne durant plus de cinq siècles et donc une ville bourgeoise, une partie de l’histoire de Riom réside dans son quartier des tanneries. Dans le quartier populaire de Saint-Jean se trouvaient les plus importantes tanneries de la région, qui ont fortement contribué à l’âge d’or de la ville. 

Le métier exigeant de tanneur naît à Riom avant le XIVème siècle. Il s’explique par la proximité du cours d’eau de l’Ambène, de forêts de chênes pour le tan, et de pâturages pour le bétail. Du XVème jusqu’au XVIIème siècle, la profession de tanneur est prospère, comme en attestent leurs maisons solides et massives, construites en pierre. 

Progressivement, la profession décline au profit de métiers jugés plus prestigieux. Les enfants des maîtres-tanneurs sont ainsi formés en tant qu’avocats, magistrats ou encore fonctionnaires. L’Auvergne subit également la rude concurrence des régions extérieures, et l’utilisation du cuir diminue lentement au cours du XIXème siècle. La dernière tannerie riomoise ferme en 1961.

Aujourd’hui, demeure dans ce quartier de la ville le souvenir de cet artisanat. 

Les tanneries ont également marqué l’histoire de la ville de Maringues et ont permis son développement durant la même période. Les vestiges des anciennes tanneries sont nombreux sur les bords de Morge. Observez les quatre étages de la « Grande tannerie », entièrement restaurée, et visitez la tannerie Grandval, transformée en Musée des tanneries. 

 

Autres éléments importants de l’artisanat d’hier en Terra Volcana : les moulins ! Découvrez leur histoire en visitant le Moulin d’Edmond, à Charbonnières-les-Varennes, ou encore le Moulin de Sayat.

Ancien moulin à farine, le Moulin d’Edmond appartient à la famille d’Alexandra, sa propriétaire, depuis huit générations. Transformé en minoterie à cylindre au début des années 1930, le moulin est ensuite entièrement rénové à partir de 2011. Le but : proposer aux visiteurs la découverte de son patrimoine meulier. 

Direction Sayat pour découvrir cette fois-ci un moulin à huile. Subissant la trop forte concurrence de l’industrie, il ferme au début des années 1960. L’association Le Grand Vert retrouve ses ruines en 1993. Le Moulin de Sayat est restauré durant six ans avant d’ouvrir ses portes au public. Ici, vous pourrez observer le processus de fabrication de l’huile de noix. Vous pouvez même apporter vos cerneaux de noix pour fabriquer votre propre huile !

 

Le territoire Terra Volcana abrite une superbe palette d’artisans aux savoir-faire uniques. N’hésitez pas à leur rendre visite, ils seront ravis de vous ouvrir leurs portes !