Qu’est-ce qu’on mange pour les fêtes de fin d’année ?

Il serait peut-être judicieux de commencer à penser à vos menus de fêtes, vous ne croyez pas ? D’autant que les professionnels qui savent nous régaler, ces artistes des métiers de bouche, eux s’affairent déjà à leurs recettes de Noël. C’est parti pour nos suggestions de restaurateurs et de traiteurs, tous situés sur le territoire de Terra Volcana.

des menus de Noël en habits de fêtes

Les bonnes adresses de notre territoire ont saupoudré de paillettes leurs menus de Noël et Nouvel an.

À votre tour de mettre des étoiles dans les assiettes de vos convives et dans la vôtre. Ces fêtes ont une saveur particulière. Il serait heureux que la fin de l’année soit gouteuse à souhait. Cependant si la joie de se mettre aux fourneaux est un sentiment qui vous échappe totalement, pas de souci ! Les menus à emporter divers et variés des restaurateurs et traiteurs sont là pour ça : retrouvez ici nos bonnes adresses en Terra Volcana

Restera à dresser une table digne de ces délices.

Pour l’inspiration, direction Maboutik et autres commerces de Terra Volcana. Et n‘oubliez pas que nos artisans d’art savent donner une vraie identité locale à nos décors comme la verrerie du Marais pour les verres ou pichets, l’atelier Juste Pour toi et ses déclinaisons de lave autour des arts de la table. Pour une décoration florale, les artisans excellent en Terra Volcana avec notamment un MOF à Riom.

les mains dans la farine

Si vous êtes plus du style à porter le tablier de super chef-fe, de jongler avec les épices, les œufs la farine et cuire votre foie gras, nous avons des suggestions de pros pour vous.

Ils ont cherché des recettes conviviales ou retrouvé leur madeleine de Proust pour illustrer  ces repas de fêtes. Voici leurs propositions.

Une truite d’Auvergne d’humeur scandinave

Filet de truite d’Auvergne façon gravlax, sauce à la moutarde de Charroux, miel & crème fraîche.

Après cette année particulière mais surtout difficile, le moment est enfin venu du partage des plaisirs. Le restaurant de l’Hôtel du Commerce vous propose une recette de fête, facile à réaliser qui vous demandera quelques minutes de préparation et une nuit de patience.

Après il ne vous restera plus qu’à savourer.

Pour 4 personnes,

  • Ôtez les arêtes d’un filet de truite de 600 gr puis déposez le filet, côté peau, dans un plat légèrement creux.
  • Dans un bol, mélangez 200 gr de sel et autant de sucre, quelques grains de poivre en grain, de cardamome, de badiane, une écorce de cannelle broyée, des zestes de citron et d’orange, un trait d’alcool sec d’Auvergne comme de la prune.
  • Recouvrez le filet du mélange et d’un film alimentaire, puis placez le tout au réfrigérateur pour une courte nuit.
  • Le lendemain, retirez le filet de sa préparation et rincez-le à l’eau froide. Séchez-le soigneusement à l’aide d’un linge ou de papier absorbant.
  • Pour l’accompagner, dans 25 cl de crème épaisse ajoutez deux cuillères à soupe de moutarde de Charroux, une cuillerée de miel de saveur douce et un peu de poivre du moulin.

La touche finale : pour servir, coupez de petites tranches fines (1 à 2 mm) et accompagnez de pain légèrement toasté.

Pour un Noël végétarien : le pudding au potimarron de Séverine

L’enthousiasme à mettre une grosse dinde dans le four à l’instar de nos grands-mères ne vous inspire guère ? Le restaurant Ciboulettes et pains d’épices est là ! Séverine partage avec vous une de ses recettes végétariennes, version végétalienne inclue. Bon appétit !

Pudding de potimarron et estouffade de choux et poireaux

À première vue, cette recette fait peur. Il y a 3 obstacles majeurs pour pouvoir la réaliser :
1 – éplucher le potimarron
2 – laver les poireaux
3 – la cuisson du chou : ça sent fort

Hé non ! Je vais vous donner la solution.
D’abord, il faut faire une purée de potimarron. Vous prenez un potimarron, vous le mettez entier dans une casserole. Vous le recouvrer d’eau et vous porter à ébullition. Çà va ramollir sa carapace. Tester avec la pointe d’un couteau. Quand ça vous paraît tendre, sortez le potimarron de l’eau. Coupez le en deux. Épépinez. Mettez sa chair dans un saladier. Et aussi de sa carapace maintenant ramollie. Mouillez avec du lait (de vache ou végétal).  Salez, poivrez, épicer. Je conseille de la noix de muscade si vous voulez rester classique. Mais un bon curry est très sympathique aussi pour cette avec le potimarron. Mixez. Il faut que la purée soit liquide, car vous allez y rajouter des flocons d’avoine ou autre, selon vos goût. Laissez gonfler au moins 30 minutes.

Pendant ce temps, préparer les poireaux. Sans les laver, couper les en fines rondelles. Mettez les dans une bassine remplie d’eau. Puis mélanger vigoureusement. Laisser tremper pendant 15 minutes, pour que la terre tombe au fond de la bassine. Sortir les rondelles de poireaux à l’écumoire.

Pour le chou : prendre un chou chinois. Il cuit facilement et sans trop d’odeur. Émincez-le.

Pour une version végétarienne: battre des blancs en neige très ferme. Et les mélanger à la purée de potimarron aux flocons. Mettre ce mélange dans des ramequins beurrés. Ou dans des moules à muffins beurrés. Au four pendant 30 mn à 180°C

Pour une version végétalienne : mettre le mélange potimarron/flocons dans un grand plat huilé. Au four 30 mn à 180°C. Au moment de servir, utilisez un petit cercle.

Pudding de potimarron

Pudding de potimarron ©Ciboulettes et Pains d’épices

 

Chauffer une sauteuse avec un peu d’huile. Quand elle est bien chaude, verser les rondelles de poireaux et le chou émincé. J’aime rajouter des graines de tournesol pour donner un peu de craquant. Saler, poivrer, épicer (je conseille un garam massala ou du cumin et de la muscade). Remuer. Laisser 3 mn sans rien toucher. Puis déglacer avec u verre de vin blanc. A la reprise de l’ébullition, couvrir avec un papier sulfurisé et baisser le feu. Laisser mijoter pendant au moins 20 mn. Si besoin rajouter de l’eau. C’est le poireaux qui décide quand c’est cuit.

Cette recette peut se faire à l’avance. Il suffit juste de donner un coup de chaud 10 mn avant de dresser dans les assiettes.

Un goûter de Noël très chocolaté !

Ces friandises au délicieux parfum cacaoté nous viennent tout droit de Randan !
Valérie Beudin, la cheffe du restaurant Le Puy de Randan, vous partage ici en vidéo l’un de ses secrets de famille les mieux gardés… La recette des roses de sables que lui préparait chaque année sa chère grand-mère.

La recette est très simple du moment qu’on a le tour de main… et c’est tant mieux ! Cela permettra aussi d’avoir un peu de temps à partager avec les siens loin des fourneaux !  

 

Cerise sur le gâteau : Si vous souhaitez y ajouter une touche de vin, optez pour la Cuvée Nuée Ardente de Héritage Volcanic 100% pinot noir. La finesse des tanins viendra équilibrer l’amertume du chocolat et tous les sens seront en éveil !
Testé (avec modération bien entendu) et approuvé par l’équipe de l’Office de tourisme !

Bouteille de vin Nuee ardente Heritage Volcanic

Bouteille de vin « Nuée ardente » ©Heritage Volcanic

sur un plateau

Vous avez deviné, voici nos fromages. Les marchés sont l’endroit privilégié pour trouver et rencontrer les producteurs. Vous y croiserez sur celui de Maringues, par exemple, le Maringuois de Patricia Ribier (magnifique Gaperon – lait de vache à l’ail, pressé au torchon), star des plateaux de nos fromages.

 

fins palais

Enlevons l’amertume de cette année : gardons les douceurs de nos talentueux pâtissiers et chocolatiers, tels la Maison Mathieu à Mozac ou Riom, les boutiques Belin à Châtel-Guyon ou Riom.