Exposition au Domaine Royale de Randan « Le Passage »

Exposition au Domaine Royale de Randan « Le Passage »

Exposition au Domaine Royale de Randan « Le Passage »

Jusqu'au 31 août 2021

Randan

Exposition

Invité une nouvelle fois à investir le Domaine Royal de Randan, le Fonds Régional d’Art contemporain Auvergne a souhaité convier l’artiste clermontois Charles Rostan.

Informations

Dispositions spéciales COVID 19

En application des consignes gouvernementales, la présentation d’un pass sanitaire est obligatoire depuis le 21 juillet 2021 et jusqu'à nouvel ordre au Domaine Royal de Randan pour :
- Suivre les visites guidées,
- Accéder aux bâtiments,
- Participer à une manifestations en extérieur rassemblant plus de 50 personnes (masque obligatoire en dessous de 50 pers).

Pour l’instant, il n'y a pas besoin de pass sanitaire pour l’accès au seul parc (sauf évènements et groupes de plus de 50 personnes). L’application de ces règles est effective et contrôlée systématiquement à l'entrée du Domaine.

Pour rappel, le pass sanitaire équivaut :
- soit à un certificat de vaccination (papier ou numérique), à condition de disposer d'un schéma vaccinal complet.
- soit un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 48h.
- soit un certificat de rétablissement de la Covid19 (test RT-PCR positif datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Ouverture

Du 01/07 au 31/08/2021
Ouverture le lundi, mercredi et jeudi de 14h à 19h. Le vendredi, samedi et dimanche de 10h à 19h.
Fermé le mardi.

Du 01/09 au 03/10/2021
Ouverture le lundi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 14h à 19h.
Fermé le mardi.

Tarifs

Plein tarif : 6 € (droit d'entrée pour une visite complète du Domaine Royal de Randan).

Gratuit pour les moins de 26 ans.

Moyens de paiements

  • Chèque
  • Espèces

Description

Pour cette exposition, le FRAC Auvergne a sélectionné douze portraits d’hommes et de femmes dont les histoires singulières se mêlent à l’histoire intime de l’artiste qui, en 1975 à l’âge de 6 ans, a fui le Vietnam avec sa famille pour venir s’installer en France. Son parcours le tient par la suite éloigné
du monde de l’art – après des études de comptabilité, il crée en 2008 sa société d’audiovisuel – mais la réalisation de documentaires l’amène il y a quelques
années à travailler la photographie qui prend alors une place essentielle dans sa vie. Le portrait est tout de suite une évidence pour lui qui trouve dans cette
pratique un moyen d’aller à la rencontre de l’autre – lui qui avoue être de nature assez timide – pour recueillir les témoignages de celles et ceux qui ont également connu l’exil. C’est en se plaçant au plus près de ses sujets que
Charles Rostan capture ces visages sur lesquels se lisent les traces du temps, les sillons laissés par des parcours de vie tourmentés. La réussite de ces portraits, d’une intensité rare, tient sans nul doute à la relation de confiance que
l’artiste prend soin d’instaurer longuement avant la prise de vue - qui sera à l’inverse, elle, très rapide pour conserver toute l’authenticité de ces instants partagés.

Labels

  • Photographie

Catégories

  • Exposition

Langues parlées

Situation

  • Altitude : 385 m